FATIGUE, SOMNOLENCE, HYPOVIGILANCE

route brumeuse
La fatigue et la somnolence un REELS DANGERS sur la route dont les risques et les conséquences sont connues mais mal évaluées.

Les accidents de la route avec implication du facteur "malaise/fatigue" sont largement sous estimés notamment en raison de l'incapacité du conducteur à se rappeler ce qui c'est passé immédiatement avant le choc.

FATIGUE, SOMNOLENCE, HYPOVIGILANCE : les définitions


L'hypovigilance état intermédiaire entre la veille et le sommeil durant lequel les capacités indispensables à la conduite sont fortement réduites, des capacités indispensables à la conduite.

La fatigue est une diminution progressive de la vigilance physique et mentale conduisant à la somnolence et à l'endormissement.

La somnolence stade altéré de la vigilance se traduisant par la difficulté à rester éveillé.

FATIGUE, SOMNOLENCE : les chiffres


La fatigue:
76% des conducteurs se déclarent conscients qu'il ne faut pas conduire en état de fatigue,
42% prennent la route en se sentant très fatigués,
45% poursuivent leur trajet car ils y étaient contraints,

La somnolence :
33% des conducteurs ont eu l'impression de s'être assoupis quelques secondes au volant,
26% ont empiétés sur la bande d'arrêt d'urgence,
10% des conducteurs ont déjà eu ou failli avoir un accident en raison d'un assoupissement .

Source Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable

FATIGUE, SOMNOLENCE ET ACCIDENTS


Les informations diffusées sont issues du bilan de l'accidentalité de l'année 2017 de la Sécurité Routière.

flèche lumineuse de rabattement accidentée sur autoroute.
En 2017, le facteur "malaise/fatigue" est présent dans 12% des accidents corporels sur la route.

Dans 72% des accidents corporels avec implication du facteur "malaise/fatigue", cette défaillance est déterminante lors de l'accident.

Part des conducteurs de véhicule de tourisme tués avec le facteur malaise fatigue - Source Sécurité Routière.


En 2017, le facteur "malaise/fatigue" lors des accidents mortels avec véhicule de tourisme, les conducteurs décédés sont, plus particulièrement , ceux âgés de plus de 50 ans .

Implication du  facteur malaise fatigue en fonction du réseau - Source Sécurité Routière.


En 2017, le facteur "malaise/fatigue" est plus particulièrement impliqué sur les autoroutes que sur le reste du réseau routier.

Implication du  facteur malaise fatigue en fonction du réseau - Source Sécurité Routière.
Les causes multiples des facteurs malaise et somnolence/fatigue dans les accidents mortels selon l'âge des auteurs présumés responsables (Septembre 2014 à décembre 2017) sur les autoroutes.

L'augmentation des accidents sur cette thématique augmentent très nettement après 50 ans.

LA FATIGUE


La fatigue est une diminution progressive de la vigilance physique et mentale conduisant à la somnolence et à l'endormissement.

Quelles sont les causes de la fatigue ?
Conducteur du véhicule,
Conditions de travail,
Environnement.

Quelles sont les causes d'aggravation de la fatigue ?

Quels sont les signes de la fatigue ?

Quels sont les impacts de la fatigue sur la conduite?
sur la vision,
sur la concentration,
sur les réflexes.

Quels sont les solutions pour réduire la fatigue en conduisant?
Anticiper son trajet,
Prévenir la fatigue visuelle,
Prévenir la fatigue physique.

Que proposer pour prévenir les risques liés à la fatigue?
Informer par une campagne d'affichage,
Sensibiliser avec des moyens d'intervention ludiques et pédagogiques.

Quels sont les moyens d'alerte pour prévenir les effets de la fatigue?

LA FATIGUE : Les causes

Les signes d'alerte de la somnolence Les causes liées au conducteur :

Les cycles circadiens (horloge biologique),
Son état santé,
La quantité et qualité du sommeil,
Le temps d'éveil,
Son alimentation,
Sa forme physique,
Ses préocupations,
Son âge.

Conduire la nuit sur une route enneigée
Les causes liées au travail :

L'organisation du travail,
La durée de la période de travail,
Le manque de repos,
Les horaires décalés,
Le travail de nuit,
La charge de travail.

Zone de travaux Les causes liées à l'environnement :

Le véhicule conduit,
Les conditions de circulation,
La disponibilité des aires de stationnement et de repos,
Route monotone et longueur du trajet à effectuer,
Température extérieure,
Bruits extérieurs et intérieurs au véhicule.

LA FATIGUE : Les causes d'aggravation

Les bouteilles d'alcool

Alcool,

Médicaments,

Stupéfiants .

LA FATIGUE : Les premiers signes

Les signes qui doivent alerter le conducteur :

Raideurs dans la nuque,

Douleurs dans le dos,

Fixité du regard .

LA FATIGUE : Impact sur la conduite


La fatigue laisse le conducteur en état de réagir à des stimulis d'alerte.

La fatigue devient problèmatique à partir du moment où elle compromet la capacité de conduite (éxécution des tâches nécessitant attention et jugement) et faisant appel à ses réflexes.

Vison floue

Impact sur la vision :

Difficultés de conserver un regard fixe ( clignement des yeux, vision approximative, réduction du champ de vision)

Se concentrer sur la route

Impact sur la concentration :

Difficultés de se concentrer sur la route,

Difficultés pour maintenir sa vitesse de circulation et une trajectoire constantes,

Feu tricolore

Impact sur les réflexes :
Altération de la capacité à réagir,
Altération de la mémoire,
Altération de la rapidité et de la précision des gestes de conduite.

Fatigue au volant des solutions

Comment prévenir la fatigue au volant ? Des solutions simples existent !


Anticiper son voyage:
Nuit complète de sommeil (7 heures minimum),
Prendre un repas sain,
Préparer son itinéraire.

éclairage tableau de bord
Prévenir la fatigue visuelle :
Diminuer l'intensité d'éclairage du tableau de bord,
Diminuer l'intensité d'affichage du GPS et du téléphone,
Maintenir la propreté des pare brise et des rétroviseurs.


Prévenir la fatigue physique :
Régler le poste de conduite à sa morphologie,
Aérer l'habitacle pour maintenir une température maximale de 23 degrés,
S'hydrater avec de l'eau.


Testez votre niveau de fatigue

Fondation VINCI Autoroutes pour une conduite responsable
"Roulez éveillé" est une application indispensable pour votre sécurité, conçue par la Fondation VINCI Autoroute et développée par le centre d'investigation neurocognitives (Ci2N) de l'université de Strasbourg.

Elle a pour but de diminuer les accidents liés à la fatigue en proposant aux conducteurs de tester leur niveau d’éveil et d’adopter les bons réflexes pour prévenir le risque de somnolence au volant.


Fonctionnement : une fois l’application téléchargée, réalisez votre niveau d’éveil dit « de référence » (à faire quand vous êtes reposé et en pleine forme).
Ce test consistera à appuyer le plus vite possible sur des formes géométriques qui s’afficheront à l’écran.
Par la suite et à chaque nouvelle utilisation (avant de prendre la route ou après une pause sur un long trajet par exemple), le test d’autoévaluation de l’application vous indiquera si vous présentez des signes de fatigue ou si vous êtes assez éveillé pour conduire.
En cas de somnolence détectée, l’application vous proposera des conseils pour faire une sieste réparatrice et un podcast de sophrologie pourra vous accompagner dans cette démarche, seule solution efficace contre la fatigue

LA somnolence : Les causes


Affections pathologiques,

Une conduite prolongée sans aucune pause,

Un manque de sommeil,

Conduire au-delà des limitations de vitesse,

Prendre le volant ou le guidon alors qu’on sent les premiers effets de la somnolence dus aux effets secondaires d’un médicament.

LA somnolence : Les créneaux à risque

Les créneaux à risques- Source Sécurité Routière
le risque de somnolence augmente

sensiblement entre 13 h et 16 h,

plus fortement entre 2 h et 5 h.

LA somnolence : Les premiers signes

Les signes d'alerte de la somnolence- Source Assureurs Prévention
Bâillements fréquents,

Paupières lourdes,

Périodes d'absence,

Désir de changer fréquemment de position.

Dans les 30 minutes qui suivent l'apparition des premiers signes de somnolence le risque d'accident est 4 fois plus élevé.

LA somnolence : Les risques

Photo d'illustration - source Fotolia Conduire en étant somnolent multiplie par 8 le risque d'accident,

17 heures de veille active provoquent sur le cerveau les mêmes effets qu'une alcoolémie de 0.5 gramme par litre de sang,

5 heures ou moins de sommeil la nuit précédente, multiplie par 3 le risque d'accident,

24 heures sans sommeil provoque sur le cerveau les mêmes effets qu'une alcoolémie de 1 gramme par litre de sang,

Somnolence et fatigue : Comment les éviter ?


Privilégier des horaires de conduite où le risque d’accident est plus faible ,

un petit-déjeuner consistant accompagné d’une boisson stimulante,

le repas doit être léger et sans alcool,

effectuer des pauses d’une durée de 15 à 20 minutes au minimum toutes les deux heures,

PREVENIR LE RISQUE

L'INFORMATION


Apposition d'affiches de prévention sur le risque fatigue dans vos locaux,

Proposer des sets de table sur la thématique "fatigue et conduite".

LES ACTIONS DE PREVENTION

Les sociétés d'autoroute proposent à leurs clients des stands de prévention sur la fatigue et la somnolence sur les aires de repos.
En attente d'autorisation pour diffuser les photographies.

LA SENSIBILISATION

Sensibiliser pour faire :

connaître et identifier les signes de fatigue,
prendre conscience de la difficulté de reconnaître sur soi les signes de fatigue,
comprendre l'utilité des pauses dans l'activité de conduite,
prendre la décision de s'arrêter en sécurité avant l'accident.

En savoir plus sur nos prestations pour sensibiliser sur la fatigue au volant.


QUELS SONT LES OUTILS POUR SENSIBILISER ?

Lunettes de simulateur des effets de la fatigue sur la vue

Les lunettes et le parcours de simulation des effets de la fatigue,

Les lunettes connectées ,

Le réactiomètre,

Contact

Prev2R
7 impasse des Chênes
72160 Sceaux-Sur-Huisne

Tel: 06.01.92.21.89
RCS LE MANS N° 800.668.014

Newsletter

Nous suivre