Auto contrôler son alcoolémie


L'auto contrôle avec un éthylotest reste le seul moyen de savoir si légalement le conducteur peut ou non reprendre la conduite d'un véhicule (voiture, moto, cyclo, vélo, poids lourds).

Auto contrôler son alcoolémie

formation théorique.

Pourquoi auto contrôler son alcoolémie ?

Pour éviter de :
provoquer un accident de la circulation routière,

perdre des points sur mon permis de conduire,

faire l'objet d'une suspension ou d'une annulation du permis de conduire,

de faire l'objet d'une majoration ou d'une résiliation de l'assurance .

Auto contrôler son alcoolémie

Ethyway V2.
Comment auto contrôler son alcoolémie ?

attendre au minimum 30 à 45 minutes après la dernière ingestion de boisson alcoolisée,

utiliser un éthylotest homologué, nous vous conseillons un éthylotest électronique, s'auto contrôler

Si le résultat est proche de la limite légale, effectuez un nouveau test après un délai de 30 minutes.

L' alcool et la conduite


En 2016, l'alcool est impliqué dans :

3% des dépistages préventifs et lors de la constatation d'infraction,

9.7% des accidents matériels,

5.8% des accidents corporels,

14.6% des accidents corporels,

Bilan statistique 2016 des infractions au code de la route, Ministère de l'Intérieur.

Les accidents avec alcoolémie

Bilan de l'accidentalité 2016.

En 2016, l'alcool (présence de l'information dans le Baac) est mis en cause dans :

4979 accidents (8.37% des accidents),

819 décès (22.40% des décès),

3353 blessés hospitalisés (11.81% des blessés)


Source : Bilan de l'accidentalité 2016, Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière.

L'alcool et la verbalisation


En 2016, le bilan de la verbalisation :


3480 refus de se soumettre aux mesures de vérification,

5564 Conduites en état d'ivresse,

123850 délits (taux supérieur à 0.40 mg/lae),

75719 contraventions (taux compris entre 0.10 et 0.39 mg/lae).

5691 délits pour conduite avec alcool et stupéfiants.

L'alcool et permis probatoire

Alcool et permis probatoire.

6177 contraventions (taux entre 0.10 et 0.25 mg/lae) pour les titulaires d'un permis probatoire,


AVERTISSEMENT

Cette contravention entraîne obligatoirement l'invalidation du permis de conduire probatoire la première année.

L'alcool et Conduite accompagnée

Alcool et Conduite accompagnée.

125 contraventions pour un élève en apprentissage à la conduite,

56 contraventions relevées à un accompagnateur d'un élève en apprentissage à la conduite.

La suspension administrative du permis de conduire

Décret 2015-743 du 24 juin 2015 :
0.10 à 0.39 mg/l d'air (permis probatoire et conducteur d'un véhicule de transport en commun) : 1 mois,
0.25 à 0.39 mg/l d'air (conducteurs expérimentés): 1 mois,
de 0.40 à 0.45 mg/l d'air : 2 mois,
de 0.46 à 0.50 mg/l d'air : 3 mois,
de 0.51 à 0.55 mg/l d'air : 4 mois,
de 0.56 à 0.60 mg/l d'air : 5 mois,
de 0.61 mg/l d'air et plus : 6 mois,
Accident mortel 12 mois.

Les sanctions


LA CONTRAVENTION
Pour les titulaires d'un permis probatoire et les conducteurs de véhicules de transport en commun 0,10 milligramme par litre d'air expiré soit de 0,20 gramme par litre de sang.
Pour les autres titulaires d'un permis, 0,25 milligramme par litre d'air expiré soit de 0,50 gramme par litre de sang.
135 euros d'amende, retrait de 6 points sur le permis de conduire,

LE DELIT
Pour un taux égal ou supérieur à 0.40 milligramme par litre d'air expiré :
Rétention du permis de conduire 72 heures et immobilisation du véhicule,
convocation en justice,
4500 euros d'amende,
Emprisonnement 2 ans maximum,
Suspension judiciaire du permis de conduire, 3 ans maximum ,
Annulation du permis de conduire en cas de récidive légale ,
Interdiction de repasser le permis durant 3 ans maximum,
Obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière, sans récupération de points .

Alcool et assurance

Taux légal d'alcoolémie en France.Dès que le taux d'alcoolémie constaté est égal ou supérieur à 0.10 mg/l d'air pour les titulaires d'un permis probatoire et 0.25 mg/l d'air pour les conducteurs expérimentés :
responsable de l'accident, aucune indemnisation,
responsable de l'accident, pas de protection juridique,
majoration de 150 à 400% (infractions multiples) de la prime d'assurance,
résiliation du contrat d'assurance.

Présentation attestation assurance. En cas de suspension et d'annulation du permis de conduire pour une infraction relative à l'alcool :
Résilitation ou majoration de la prime en cas de non information d'une suspension du permis de conduire,
Majoration de 50% en cas de suspension de 2 à 6 mois,
Majoration de 100% en cas de suspension supérieure à 6 mois.

Contact

Prev2R
7 impasse des Chênes
72160 Sceaux-Sur-Huisne

Tel: 06.01.92.21.89
RCS LE MANS N° 800.668.014

Newsletter

Nous suivre