bonnes pratiques prevention

En France, trop peu d'entreprises s'impliquent dans la prévention du risque routier. La majeure partie des dirigeants ne proposant pas d'actions de prévention du risque routier l'expliquent pour ne pas y avoir pensé.

Organiser une journée de prévention du risque routier s'avère très accessible, conseils pour réussir une journée de prévention

La mise à jour annuelle du Document unique d'évaluation des risques et du plan de prévention des risques routiers permet de réduire jusqu'à 20% de la sinistralité routière.

La sensibilisation des collaborateurs et des salariés est imposée par le Code du travail.

Dans cette page, nous détaillons les bonnes pratiques mises en oeuvre dans les entreprises.

Des exemples


Des dirigeants d'entreprise mettent en oeuvre les actions suivantes :

Code de bonne conduite,

Livret d'accueil pour les nouveaux arrivants et les intérimaires,

Formation prise en main d'un véhicule utilitaire léger,

Carnet de suivi et d'entretien du véhicule,

Suivi de la sinistralité (incidents et accidents)

alcool et conduite : incompatibles


Première cause de mortalité sur la route, l'alcool demeure un fléau sur lequel il faut sensibiliser tous les conducteurs.

Pour une sensibilisation ludique et pédagogique, nous proposons le parcours de simulation avec le karting à pédales ainsi que le simulateur d'alcoolémie, la valise alcodose et le parcours de simulation d'alcoolémie.

La ceinture de sécurité

Obligatoire depuis 1979 aux places à l'avant et en 1990 pour les places à l'arrière, la ceinture de sécurité n'est pas ou mal portée par les occupants.
En 2015, 381 personnes décédées dans un accident ne portaient pas la ceinture de sécurité.
Lors de leurs journées de prévention des risques routiers, les entreprises proposent le simulateur de retournement ou le simulateur de choc frontal.
En plus de démontrer l'efficacité de la ceinture de sécurité, ces animations permettent de prendre conscience de la dangerosité des objets non fixés et de la violence d'un choc

Le téléphone

Des entreprises interdisent l'utilisation du téléphone lors de la conduite d'un véhicule , qu'il soit tenu en main ou employé avec un kit main libre. Le téléphone est programmé pour dévier l'appel sur la boite vocale.
Cette interdiction est inscrite dans le règlement intérieur.
Le protocole de communication interdit aux responsables d'appeler leurs collaborateurs lorsqu'ils sont en phase de conduite.
Les salariés doivent consulter leur boite vocale lors d'un stationnement régulier.

Contact

Prev2R
7 impasse des Chênes
72160 Sceaux-Sur-Huisne

Tel: 06.01.92.21.89
RCS LE MANS N° 800.668.014

Newsletter

Nous suivre